Jean-Luc Le Ténia
 
Ténia Info #3 - avril 2020
Bonjour !
 
Sans trop de publicité, vous êtes actuellement 55 abonné·e·s à cette newsletter.
Merci à vous, ça fait vraiment plaisir de voir qu'il y a toujours autant d'intérêt pour Jean-Luc...
 
Dans cette Ténia Info, beaucoup de musique à télécharger. Prenez soin de vous et de votre forfait 4G...
 
Tony Papin
 

 
Une (très) bonne nouvelle
 
Grâce à Olive Booger, l'album QUAND TU ME PRENDS PAR LA MAIN est maintenant disponible sur le site.Tous les CD de JLLT sont donc maintenant téléchargeables librement. Un énorme merci à lui !
 
Autre bonne nouvelle : la discographie de Jean-Luc va également progressivement être disponible à prix libre (de 0 € à l'infini) sur Bandcamp.
Les albums seront ainsi hébergés de façon pérenne, au format WAV et MP3 et accompagnés des pochettes originales imprimables.
Pour le moment seuls deux CD sont disponibles mais il y aura bientôt une cassette tirée des archives...
 

 
 
Encore La Souterraine...
LA SOUTERRAINE pourrait presque avoir sa propre rubrique à demeure dans cette newsletter tant ils font vivre la mémoire de JLLT...

LA SOUTERRAINE, donc, vous invite à reprendre les chansons de Jean-Luc pour une méga compilation :
"Pour occuper notre quiétude nouvelle (on dirait qu'on entend les oiseaux chanter dehors dis donc), on propose toujours et encore de reprendre une chanson extraite de l'oeuvre de Jean-Luc Le Ténia. (...) En tout cas on en a déjà reçu 10 qu'on va bientôt jeter sur un premier volume Téniamania, et on compte continuer c'est certain."
(extrait de leur newsletter de mars).
 
Avez-vous quelque chose de mieux à faire en ce moment ?
Vous avez des paroles et accords à disposition, alors GO !
Envoyez vos reprises à souterrainiste@gmail.com
 
Et ce n'est pas tout...
 
Voilà déjà la Mausolée Tape 6 par Léo Siallac :
"Hommage au "plus grand chanteur français du monde". (la foule en délire applaudit jusqu'à s'en faire saigner les mains)
Jean-Luc, c'est un bout de scotch sur une borne incendie qui a pété. C'est un poème d'amour avec du cul. C'est comme un premier baiser, et tous ceux qu'on n'a pas eu. C'est la dernière chose qu'on s'attend à entendre un soir d'été pendant la canicule à Grenoble alors qu'on pense à une fille trop belle pour soit en se prenant une cuite au vin blanc, et pourtant ça arrive. (la foule en délire se regarde, perplexe)
En traînant sur La Souterraine, on se rend compte que Jean-Luc c'est aussi de la pâte à modeler. On peut faire tout et n'importe quoi avec, alors on le fait.
Du haut de son caveau il réveille l'adolescent fini à l'eau de rose qui est en nous, et ça, ça fait un bien fou.

Jean-Luc c'est brut, c'est la belle angoisse
L'amour, la mort, tout ce qui va trop vite pour nous
Le Ténia allait au rythme des saisons
Et l'âme du Mans nous rappelle
(trois coups de fusils résonnent dans la plaine)"
 
Téléchargement à prix libre
 

 
 
Quelle joie de rock'n'roll !

Didier Wampas a été interviewé à l'occasion de son passage au Mans pour le festival INDERAMA. Il y a été question de Jean-Luc (Le Maine Libre - le 5 mars 2020) :
  • Q : Vous êtes venus à de nombreuses reprises en Sarthe et au Mans. Vous y avez un attachement particulier ?
  • R : « J’y avais un grand ami, Jean-Luc Le Ténia [artiste prolifique manceau et figure du rock, disparu en 2011, NDLR]. Un artiste majeur qui écrivait sur sa vie tous les jours, qui écrivait en dehors de tout cadre préétabli. C’était un artiste exceptionnel et je suis sûr qu’on parlera encore de lui dans 100 ou 200 ans. »
 
Dans le même temps, c'est Thomas de Pourquery qui jouait au Mans pour l'Europa Jazz Festival (Ouest-France - Le Mans, mercredi 4 mars 2020) :
  • « On jouera aussi quelques morceaux de Jean-Luc Le Ténia, vu qu’il était du Mans… Un génie auquel il était évident de rendre hommage ! Je suis absolument fan de cet auteur-compositeur. En jouant sa musique, je me suis rendu compte à quel point c’était extraordinaire. »
 
 
C'est pas fini...
Entre 2006 et 2012, Ibn Al Rabin a enregistré diverses reprises accompagnées de voix féminines. Elle sont sont maintenant disponibles sur "Ibn al Rabin convainc des filles de chanter des tubes avec lui"
On y retrouve 2 reprises de Jean-Luc : Je dépéris et L'âme du Mans.
Grand fan de JLLT, il l'avait déjà repris en mode (faux) Concerts à emporter : Mon ancien directeur et Seul de nouveau.
 
 

 
 
Vous avez des actualités, des souvenirs, des documents en lien avec Jean-Luc Le Ténia, que vous souhaiteriez partager ? Merci de me contacter pour ainsi rendre les archives du site les plus complètes possibles. À bientôt !
 
 
Cet e-mail a été envoyé à scotchpenicillin@gmail.com
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit à la newsletter Ténia Info.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2019 Teniadiary.fr